Monthly Archives: septembre 2019

La mobilité électrique passe à la vitesse supérieure

Les statistiques de ventes de véhicules électriques dans le monde au premier semestre 2019 sont tombées. La hausse se poursuit largement confirmant le franc décollage de ce marché. Qui plus est, tout est en place (financement, modèles industriels, soutiens publics…) pour que cette tendance s’accentue dans les années à venir…

Nous vous proposons un rapide tour de piste avec 3 actualités sur ce sujet qui montrent comment peu à peu, l’électrique s’installe durablement dans nos quotidiens. 

Chine : l’eldorado de la mobilité électrique

Au total, 628 000 véhicules électriques se sont vendus en Chine durant les six premiers mois de 2019 – soit plus que dans tous les autres pays du monde confondus. La part de marché de l’électrique en Chine a ainsi progressé de 75%.

La Chine continue d’être, et de loin, l’eldorado de la mobilité électrique. En effet, depuis deux ans les ventes de véhicules électriques ont augmenté de 90%. Les 52% d’augmentation sur la dernière période sont à mettre en perspective d’un marché automobile global peu porteur, avec un recul de 12% des ventes automobile sur la même période. 

Il est à noter que le soutien par les autorités chinoises des véhicules électriques y est sûrement pour quelque chose. Au-delà des soutiens à l’achat le gouvernement a imposé à tous les constructeurs des quotas de ventes de véhicules électriques, sous peine de taxes. Cela semble booster le développement de modèle électrique spécifiquement pour le marché chinois.

Les ventes de voitures électriques en Europe sont en constante augmentation depuis quelques années : derrière la Chine… mais devant les États-Unis !

Le marché européen vient de passer les 400 000 immatriculations. La Norvège détient le plus grand nombre d’automobilistes électrique en Europe avec plus de 46 000 immatriculations en 2018. 

En France, 7 227 nouveaux véhicules électriques ont été immatriculés entre janvier et mai 2015 et plus de 50 000 quatre-roues électriques ont été enregistrés en 2015, pour 66,3 millions d’habitants.

Une première navette autonome au service de la sécurité alimentaire au Canada

Le Quartier de l’innovation de Montréal (Qi) et deux chercheurs du département d’Études urbaine de l’UQAM se sont réunis autour de la conception d’un projet unique de navette autonome sociale et alimentaire à Montréal. Les navettes autonomes sont des minibus guidés par une intelligence artificielle. Actuellement supervisés par un agent de bord, ces minibus pourraient se déplacer à terme sans assistance humaine directe. 

La navette autonome sociale et alimentaire sera implantée dans le quartier de la Petite Bourgogne à l’horizon 2020. Ce projet a initialement comme objectif d’apporter des pistes de solutions dans le domaine de la mobilité pour aider à résoudre des problématiques alimentaires qui est : l’accessibilité à la seule grande surface du quartier.

Le projet a débuté par une identification des sources d’alimentation, des besoins de mobilité et d’accès de certaines populations fragilisées ainsi que des contraintes technologiques et sociales. Cette démarche a permis de bonifier l’élaboration de parcours potentiels par l’ajout de l’offre communautaire.

L’objectif du projet est maintenant d’assurer à chacun l’accès à l’ensemble de l’offre alimentaire marchande et communautaire du quartier. Pour se faire, les équipes travaillent sur un parcours social qui permettrait aux habitants de « sécuriser » leur alimentation. Par “sécuriser”, la société entend faciliter l’accès à l’épicerie, l’accès au soutien social, culturel et matériel des structures communautaires.

Toyota fournisseur de solutions de mobilité pour les JO 2020

Dans une vidéo de 3 minutes, Toyota présente un peu plus de son partenariat avec les Jeux olympiques de Tokyo de 2020. On y retrouve différents concepts dont le fameux e-Palette présenté au CES de Las Vegas en 2018. Ce concept-car entièrement électrique incarne l’avenir des véhicules de services. Ce véhicule entièrement autonome transportera les athlètes, leurs équipes ainsi que les visiteurs lors de ces olympiades.

La taille de cet engin variera de 4 à 7 mètres et sera adaptable au gré des différents services proposés par les entreprises : restauration, livraison de colis, autopartage, commerce en ligne itinérant, chambre d’hôtel mobile. 

Source de l’article : 

https://www.ledevoir.com/opinion/idees/560213/une-premiere-navette-autonome-au-service-de-la-securite-alimentaire

https://les-smartgrids.fr/monde-vehicules-electriques-maturite-1-2/

https://www.auto-infos.fr/Toyota-fournisseur-de-solutions-de,12824

https://www.breezcar.com/actualites/article/voiture-electrique-les-points-de-charge-plus-nombreux-que-les-stations-services-0819

https://www.vendezvotrevoiture.fr/magazine/voitures-electriques-en-europe/

Membre du mois – Ayoubaside

Tous les mois la communauté EDF Pulse & You décide de mettre en avant un membre dont les contributions ont été appréciées par la communauté !

Ce mois-ci, découvrez le portrait d’AYOUBASIDE, un membre actif de la communauté qui a accepté de partager avec nous ! Nous souhaitions, comme d’habitude, en savoir un peu plus sur sa motivation à participer à nos projets !

Cela fait combien de temps que vous co-innovez avec EDF sur EDF Pulse & You ?

Cela fait environ trois ans que j’ai découvert le concept EDF Pulse & You. Une découverte qui a su m’intriguer et faire sens pour moi car il était question de « donner notre avis » et de découvrir des innovations.

 A combien de projets avez-vous participé ? 

  J’ai essayé de participer au maximum de projets je dirais une dizaine jusqu’ici.

Pour vous quel est le projet emblématique sur la plateforme et pourquoi ? 

Le projet le plus intéressant pour moi est «  Passons des éco-gestes à l’actions » car le sujet était de réfléchir autour du thème de l’économie d’énergie, qui est pour moi l’essence même de cette plateforme. Le but selon moi était de partager des actions efficaces qui permettent d’avoir des résultats. Les débats étaient passionnés et toujours sous le signe de la bienveillance. D’ailleurs j’ai pu partager des actions économiques, simples et efficaces que j’ai pu expérimenter et qui m’ont fait économiser des sommes intéressantes, aussi j’ai pu adopter des actions que certains Pulseurs ont expliqués et auxquelles je n’avais pas pensé merci à eux … et plus particulièrement à MICHEL3737.

De quoi aimeriez-vous parler plus en profondeur, de quels sujets ? et pourquoi ? 

Le sujet qui pour moi n’a pas sa campagne, mais qui le devrait, ce sont les thermostats, les stations connectées et les systèmes de domotique. Je suis toujours en attente d’un projet autour de SOWEE, la filiale connectée d’EDF. Le contrôle du chauffage est pour moi très important car c’est 70% du budget énergétique des foyers français. Personnellement, j’adorerais un bêta-test de la station connectée de SOWEE. 

En quoi votre participation vous permet de vous sentir plus proche d’EDF ? 

 Le fait de me sentir proche ou non d’EDF n’est pas le plus important pour moi. Ce qui m’intéresse vraiment c’est de pouvoir échanger, débattre, découvrir et tester. Mais un grand merci à EDF d’avoir créer un tel espace, c’est une vrai réussite ! 

Si vous aviez un message à partager avec l’équipe, ce serait lequel ? 

MERCI ! Bravo pour votre implication. En ce moment vous devez avoir beaucoup de travail car je vous trouve moins actifs, cependant vos retours sont toujours positifs et justes.

Vous l’avez testé, ils vous ont écoutés : l’interview inédite de TEQOYA suite au test de TeqAir

Le dernier test sur EDF Pulse & You vous a rassemblés en nombre ! Il s’agissait pour 50 d’entre vous de découvrir et de tester TeqAir, le purificateur d’air nouvelle génération. Plus de 2100 idées et commentaires ont été récoltés, autant de remarques et retours d’expériences qu’Aurélien de TEQOYA aux commandes des discussions sur la plateforme, a lu avec attention. En exclusivité il revient sur ces mois d’échanges enrichissants.

teqoya

EDF Pulse & You : Bonjour Aurélien, pourrais-tu te présenter ?

Bonjour, je suis Aurélien de TEQOYA. J’ai rejoint l’aventure en novembre 2018 et m’occupe aujourd’hui des partenariats et de l’innovation (notamment la relation avec les utilisateurs pour comprendre  leurs besoins en lien avec nos produits).
J’étais l’un des community managers qui s’occupait de répondre aux Pulseurs lors du projet et notamment de poser des questions pour mettre les réponses en lien avec nos problématiques innovations.

 

De manière générale, comment avez-vous apprécié cet exercice de co-innovation ?

J’ai senti un grand intérêt pour notre produit, avec beaucoup de réponses et une grande implication de la part des Pulseurs ! Il nous est difficile de trouver des utilisateurs pour les écouter au quotidien dans leur utilisation de nos produits. L’opportunité offerte par EDF Pulse & You était donc parfaite ! La valeur ajoutée est grande quand nous pouvons interagir dans la durée avec des personnes qui utilisent le TeqAir sur un temps long, qui peuvent apprécier les différentes étapes, de la découverte du produit à son utilisation au quotidien.

Au début, les Pulseurs se sont montrés sceptiques et cherchaient la petite bête… jusqu’à la phase de test où les choses ont été très différentes. Les Pulseurs étaient conquis !

Qu’avez-vous appris que vous ne saviez pas concernant votre produit ?

Nous avons appris beaucoup de choses concernant l’emballage. Les Pulseurs nous ont challengé sur la lisibilité de ce dernier.

Nous avons aussi pu découvrir une autre définition de ce qu’est l’air pur… En effet, les Pulseurs nous ont beaucoup parlé d’odeur et c’est la réduction des odeurs qui a permis souvent de faire la preuve du produit. Cela ouvre de nouvelles perspectives de communication.

Beaucoup de questions ont été posées également autour de la domotique, sur le fait de connecter l’objet. Notre produit dans l’absolu n’a pas besoin d’être connecté mais la question se pose cependant…

Nous réfléchissons à un principe de location et aux services qui pourraient être associés au produit et les retours des Pulseurs nous ont beaucoup aidé. Sur la question de la mesure, il s’est avéré important d’avoir quelque chose pour valider l’efficacité du produit. Le comment n’est pas encore défini, mais on commence à envisager des solutions nouvelles.

Le service d’entretien de l’appareil est quelque chose qu’on avait à l’étude et qui a été conforté dans les échanges. Proposer plusieurs couleurs pour l’objet a aussi été abordé.

Nous avons l’habitude d’avoir des retours clients sur les salons, à un moment où on voit l’objet et non l’usage. Les argumentaires de présentation ne sont pas les mêmes… D’où l’intérêt d’un tel projet qui nous permet de nous rapprocher véritablement des utilisateurs finaux sur le long terme. Les échanges sur la plateforme ont tout de même duré 4 mois !

Quels éléments vous ont surpris lors de la campagne par rapport aux Pulseurs et à leurs retours ?

Plusieurs Pulseurs nous ont confirmé l’efficacité du produit en parlant de leur sommeil… Nous avons régulièrement ces retours de la part de nos clients, mais sans autre élément qu’un « ressenti » de sommeil plus réparateur et plus facile à trouver. Certains Pulseurs ont ressenti cette amélioration et ont eu la bonne idée de vouloir le mesurer grâce à une montre connectée et à l’enceinte connectée Homni, qu’ils ont aussi découvert sur la plateforme et qui mesure le sommeil. Et grâce à eux ce ressenti est maintenant objectivé !

Et pendant la canicule, de nombreux Pulseurs ont ainsi utilisé l’appareil en le détournant pour préserver leur sommeil.

Le « test du gâteau brûlé » nous a aussi beaucoup marqué… La preuve du produit se fait aussi par l’odeur.

Qu’avez-vous mis à l’ordre du jour suite à cette campagne pour prendre en compte les retours des Pulseurs ?

Nous avons avancé sur des déclinaisons couleurs. Des annonces ne devraient d’ailleurs pas tarder ! Nous sommes aussi en train de revoir notre site de A à Z pour ajuster notre communication web avec les usages partagés par les Pulseurs. On constate une très grande différence concernant l’efficacité perçue entre ceux qui voient uniquement la communication et les personnes qui font le test du produit…

Et enfin quelle place prend la co-innovation aujourd’hui dans votre entreprise ?

Nous essayons d’en faire un pivot, via le design des produits et notamment en comprenant mieux les besoins des utilisateurs.

Par exemple, comme le produit ne fait pas de bruit, nous avons installé une diode qui indique si le produit est bien allumé. Cette diode se gère automatiquement en fonction de la lumière. Nous avions fait une évolution sur cette fonctionnalité et les retours des Pulseurs nous ont permis de la valider !

Prochaine étape pour nous, le 18 septembre prochain qui sera la Journée Nationale de la Qualité de lAir ! Nous nous sommes rapprochés également de certaines écoles pour développer des partenariats afin d’améliorer les conditions dans lesquelles étudient les enfants, en région parisienne, où l’étalement urbain fait que des écoles peuvent se retrouver proches de très grands axes routiers. …

L’aventure continue. Toute l’équipe vous dit merci !

teqoya

JOB DE VOS RÊVES BY EDF PULSE & YOU : LE PROJET DE CO-INNOVATION QUI DÉPOUSSIÈRE LES RH

En mars dernier, le projet “Job de vos rêves” était mis en ligne sur la plateforme EDF Pulse & You, un projet très différent des précédents qui allait se révéler aussi surprenant que performant… 

A travers ce projet participatif, les étudiants et jeunes diplômés ont été invités à décrire le job de leur rêve… pour potentiellement le décrocher ! Récemment, un premier CDI a été signé, preuve de l’efficacité du dispositif. Retour d’expérience avec Sandra MERMUYS, chargée de mission communication marque employeur et chef de projet.

EDF Pulse & You : Bonjour Sandra ! Pourriez-vous dans un 1er temps vous présenter et présenter l’initiative et votre rôle ?

Bonjour, je suis Sandra, chef de projet pour la campagne “Imaginez le job de vos rêves et décrochez votre emploi chez EDF !”. Ce projet est né d’un constat : nous sommes dans l’ère du recrutement 4.0, qui amène une nouvelle façon d’envisager les choses. L’entreprise doit aujourd’hui séduire ses futurs collaborateurs en faisant notamment preuve d’inventivité et d’originalité et non seulement en proposant des offres d’emploi sur des plateformes de recrutement. La plateforme d’open innovation EDF Pulse & You nous a semblé un bon canal pour proposer une expérience différente, en identifiant non pas de nouvelles compétences mais un état d’esprit : l’engagement. 

Mon rôle a notamment été avec l’équipe en charge du projet, de créer la campagne, son plan de communication dont les relais de l’initiative sur les réseaux sociaux. J’étais également présente au coeur des discussions puisque j’avais pour responsabilité d’identifier les Pulseurs éligibles et de transmettre leurs idées. 

D’une façon générale, qu’avez-vous apprécié de cette initiative ? 

Ce qui a été énorme pour moi, c’est de constater que cette campagne est un véritable catalyseur de changement… Les processus chez EDF sont souvent assez complexes et ce projet a permis de faire les choses simplement. La démarche est inversée par rapport à la normale, ce sont les idées postées par les participants candidats, leurs profils qui permet ensuite à nous EDF de proposer la meilleure offre. 

Cette dynamique d’engagement a également été testée lors du salon Vivatech en mai 2019 et cela a très bien fonctionné (des centaines de candidatures sur des profils high tech ont été rassemblées), ce qui prouve que cette démarche inédite est efficace /bonne. 

C’est une sorte d’électrochoc, une confirmation qu’il faut changer nos habitudes, être plus dynamique. Avec cette campagne nous avons on a innové en RH, ce qui est assez rare. L’open innovation, en nous invitant à remettre l’individu au coeur de la démarche, nous a fait nous interroger sur nos propres process et envisager le recrutement autrement. 

En quoi le projet est particulièrement remarquable selon vous ? 

Le volume de participants et le nombre d’idées (2 162 idées et commentaires) en font une des campagnes record de la plateforme EDF Pulse & You. C’est une preuve que la démarche a fait mouche auprès des étudiants et jeunes diplômés. La qualité était par ailleurs bien au rendez-vous avec des propositions jobs tels que futurologue en énergie ou de production d’énergie via des satellites solaires. 

En interrogeant les candidats sur leurs rêves de job, nous avons constaté avec joie que beaucoup de leurs rêves existent chez nous et que nous sommes sur la bonne voie. 

Leurs rêves nous ont cependant permis de constater que nos offres ne sont peut-être pas écrites de la meilleure des façons. Les mots utilisés sont importants pour faciliter la projection des candidats. Un des challenges pour nous aujourd’hui est de relooker l’intégralité des fiches métiers, pour enlever une complexité apparente et dans un second temps faire le même travail sur les annonces. 

Qu’en est-il des résultats ? 

Nous finalisons le premier recrutement en CDI grâce à ce projet ! Il s’agit d’une ingénieure de prévention des risques Nous sommes ravis ! Nous réfléchissons actuellement à comment prolonger l’expérience. A ce jour, EDF a été la seule société à faire s’exprimer les candidats sur ce que serait leur job idéal et à adapter sa façon de recruter pour partir des rêves et trouver l’offre qui permet de s’en rapprocher et de les concrétiser. Nous ne comptons pas en rester là ! 

PRIX EDF PULSE 2019 : VOTEZ POUR VOTRE START-UP PRÉFÉRÉE

Depuis 2014, les prix EDF Pulse récompensent les innovations des jeunes entreprises françaises et européennes en les aidant à développer leur notoriété. Répartie en trois catégories,  nous vous présentons aujourd’hui les 12 innovations finalistes de cette édition 2019 :

1 – Catégorie Bien-être connecté

               E-Stella, l’IA qui augmente les chances de transplantation du foie

E-stella est une application sur smartphone qui permet d’évaluer la qualité d’un foie humain en temps réel pour les chirurgiens préleveurs et les chirurgiens transplanteurs d’un foie.

Comment ça marche : par une simple prise de photo du foie du donneur, et grâce à des algorithmes de traitement d’images et de prédiction, l’application jauge avec précision et en temps réel le taux de stéatose (de graisse) d’un foie.

Cette innovation va ainsi permettre d’augmenter la réussite des transplantations de foie. 

               Grapheal, le pansement biostimulant pour accélérer la cicatrisation

grapeal

Les plaies chroniques touchent 2 millions de Français et leur prise en charge est souvent mal adaptée et coûteuse, il est nécessaire de trouver des solutions pertinentes. 

L’objectif de Grapheal – Advanced Wound Care est d’optimiser le soin de ces plaies chroniques grâce à des pansements nouvelle génération. En se basant sur les propriétés du graphène, qu’ils ont étudié durant des années, les membres de la start-up grenobloise Grapheal ont mis au point un nouveau matériau intelligent, validé non toxique par un organisme certifié. 

Intégré à des pansements, le produit accélère la cicatrisation d’une plaie chronique par électrostimulation. La solution permet offre également la possibilité de suivre à distance l’état d’une blessure via des bio-capteurs. Avec l’essor de la télé-médecine, ces pansements connectés vont permettre le soin à domicile de chaque patient et ainsi, améliorer leur qualité de vie.

               Ted Orthopedics, l’assistant de rééducation à domicile

Pouvoir apporter une réponse au maux du genou est essentiel. En effet, un français de plus de 50 ans sur deux est atteint d’arthrose ou encore la pratique du sport est souvent à l’origine de traumatismes chez les plus jeunes.

Ted Orthopedic a développé une genouillère 2.0 afin d’aider les personnes concernées à reconquérir efficacement leur mobilité depuis chez eux. Doté de plusieurs capteurs de mouvement, cet équipement permet à un patient de s’auto-rééduquer avec des exercices personnalisés.

Ted Orthopedic permet un meilleur rétablissement fonctionnel, un taux de rechute limité, des douleurs arthrosiques diminuées durablement.  

               TheraPanacea, l’IA au service de la radiothérapie

Malgré les progrès techniques des traitements actuels des patients, 17 millions de nouveaux cas de cancers ont été diagnostiqués en France en 2018. La start-up TheraPanacea utilise une Intelligence Artificielle au service de la radiothérapie. 

En s’appuyant sur ses expertises en imagerie médicale, mathématiques avancées et IA, la start-up parisienne TheraPanacea a conçu un logiciel permettant d’automatiser intelligemment la radiothérapie.

A terme, cette technologie standardisée permettra de traiter davantage de malades atteints du cancer à qualité égale ou supérieure à ce qui se fait aujourd’hui, dans tous les centres de radiothérapie de la planète.

 

2 – Catégorie Territoire durable

               BeON, le panneau solaire plug-and-play

Actuellement, environ 50 % du coût d’un système solaire domestique est lié à son installation. Autant dire que cela peut freiner le passage des particuliers au solaire, alors même que cette énergie tient une place de choix pour accélérer la transition énergétique.

BeON Energy a décidé de changer la donne en créant un kit solaire qui s’installe aussi facilement qu’une télévision ou un frigo. 

Il suffit de le brancher à une prise pour qu’il convertisse l’énergie solaire en électricité, grâce à un micro-ondulateur, et alimente une maison. Et voilà, c’est tout. L’installation est plus simple, moins coûteuse et, en prime, c’est un pas de géant vers la démocratisation de l’énergie solaire dans nos foyers !

               Mob-Energy, la recharge électrique sans borne

Mob-Energy transforme la recharge des véhicules électriques. 

Finies les places dédiées dans le parking, la start-up propose un petit robot mobile et autonome qui permet de recharger n’importe quelle voiture électrique (et jusqu’à 48 véhicules sur 24 h) à un adaptateur positionné sous votre voiture électrique. 

Autrement dit, plus besoin de se garer à une place dédiée dans un parking, le petit robot se déplace là où il faut, quand il le faut.

               SAUREA, le moteur photovoltaïque autonome

Les systèmes électroniques des installations solaires ne font pas toujours bon ménage avec les sites isolés et les climats sévères. Au bout de 2 ans seulement, ils peuvent présenter des signes de défaillance et leur entretien se révèle très contraignant.

SAUREA invente un moteur qui transforme directement l’énergie solaire issue de panneaux photovoltaïques en énergie mécanique. Fiable et ultra résistant, il est dispensé de maintenance pendant 20 ans. Le système permet de réduire les inégalités d’accès à l’énergie et d’améliorer le confort de vie des populations en motorisant des activités auparavant manuelles. 

               TWAICE, le jumeau numérique des batteries

La mobilité électrique a un véritable rôle à jouer pour accompagner la transition énergétique. Les batteries représentent un des principaux inconvénient dans le développement des véhicules électriques. En effet, il s’agit de systèmes complexes et coûteux. 

TWAICE, start-up allemande propose un logiciel ”Digital Battery Twins”. Ce dernier permet de prévoir et analyser les conditions de fonctionnement des batteries sur la base d’un jumeau numérique. L’objectif ? Plus de fiabilité, une durée de vie prolongée, ainsi qu’une empreinte économique et écologique réduite. 

 

3 – Catégorie Travail 4.0

               D’un seul geste, la formation de secourisme en réalité virtuelle

D’un seul geste réinvente les formations aux premiers secours pour les rendre plus efficaces, plus attractives et plus durables.

Le taux de formation de la population française est seulement de 20%. La start-up propose de former les salariés des entreprises aux gestes qui sauvent en une heure grâce à la réalité virtuelle et un mannequin de secourisme connecté. 

Une expérience d’immersion sensorielle permettant la mémorisation des bons réflexes à avoir. Une pédagogie innovante qui pourrait permettre de sauver près de 20 000 vies par an si 80 % de la population était formée. 

Après 15 ans de recherche, la startup GreenWake a développé des capteurs permettant d’alimenter tout type de capteur industriel par ondes radio, sur des distances allant jusqu’à 100m. En d’autres terme il n’y aura plus besoin de piles ou de fils d’alimentations, ces capteurs deviennent autonomes. 

En effet, le monitoring de certains sites difficiles d’accès, dépourvus d’alimentation voire dangereux n’est pas simple. Alimenté les capteurs se révèle alors fort utile et encore plus lorsqu’ils sont alimentés à distance.

               Kheoos, la valorisation des pièces de maintenance dormantes

Les stocks de pièces de maintenance sont souvent accumulés dans les entrepôts industriels et ne servent pas toujours. 

L’objectif de Kheoos :  créer une place de marché qui permet aux industriels de vendre les stocks des pièces inutilisées. Grâce à un algorithme de reconnaissance de pièces dont les données sont fournies par les entreprises, l’outil est capable de générer toutes les informations nécessaires à la vente (descriptif, photos, prix…), même si elles sont incomplètes au départ. 

Le bénéfice ? la gestion des stocks est simplifiée, de l’espace est libéré dans les entrepôts et les pièces sont valorisées. 

Enfin et surtout, en favorisant ainsi le réemploi et en prolongeant la durée de vie des équipements, les industriels contribuent à faire un geste pour la planète. 

               WATTALPS, les batteries haute performance pour des chantiers zéro émission

Aujourd’hui, les engins de constructions souffrent d’une mauvaise réputation malgré leur nécessité : ils sont bruyants et fortement polluants. Le passage à l’électrique pourrait être la solution, le seul problème est l’autonomie des batteries qui doit pouvoir couvrir une journée de travail en pleine productivité. 

Wattalps possède la solution: des batteries modulaires haute performance : 30kWh à 1MWh. Ces piles rendent possible l’électrification des véhicule sur toute une journée tout en conservant les performances des moteurs thermiques. 

 

Vous avez jusqu’au 26 septembre 2019 pour voter pour votre projet préféré ! 

Pour voter, c’est par ici : https://www.edf.fr/pulse/prix-start-up-2019

Source de l’article : https://www.edf.fr/pulse/prix-start-up-2019