Tag Archives: IOT

Ween, la domotique du futur ?

Comme vous le savez, toutes les semaines nous vous dénichons un objet connecté ou une trouvaille qui pourrait vous permettre de faciliter votre quotidien. Aujourd’hui nous vous présentons Ween, une start-up française qui propose des objets connectés afin d’inventer une nouvelle vision du confort dans votre habitat en demandant aucun effort.

ween

L’entreprise Ween vous propose l’expérience d’une maison qui a préparé votre arrivée. En effet, ils ont imaginé une application pour gérer votre consommation de chauffage. Pour la première fois, c’est la maison qui s’occupe de votre bien-être.

Ween adapte en temps réel la température de votre intérieur en fonction de votre présence et vos déplacements grâce à la géolocalisation de vos smartphones et à un détecteur de mouvements. Ainsi, quand vous n’êtes pas chez vous, l’objet connecté en prend compte et il baisse automatiquement la température de votre habitat. Et lorsque que vous vous rapprochez de votre maison, il remonte au fur et à mesure la température.

Cette approche est deux fois plus économe, sans avoir besoin de s’en préoccuper. En effet, d’après l’ADEME, la solution Ween représente 15% d’économies en moyenne soit 400€ / an pour une maison de 100m².

Compatible avec toutes les sources de chaleur utilisées en France, vous pouvez déjà acheter le produit sur le site du constructeur pour 349 euros. Simple d’installation, la start-up vous laisse 3 mois pour essayer la solution Ween. Si jamais vous n’êtes pas content, ils viennent récuperer le produit.

Vous achetez ?

 

De nouveaux produits qui feront bientôt partie de notre quotidien ?

Vous le savez bien maintenant, nous aimons vous parler d’objets connectés ! En effet, ces nouvelles technologies tendent notamment à améliorer le bien-être au quotidien tout en permettant de consommer différemment et c’est cette thématique qui anime véritablement EDF Pulse & You. Zoom sur quelques objets intelligents qui pourraient bien vous séduire !

Un projecteur connecté et un skateboard électrique pour les plus jeunes

C’est le cas d’Egger, un projecteur connecté qui enchantera très certainement vos enfants. Ce petit joujou en forme d’œuf permet de développer pleinement la créativité, mais aussi d’offrir des moments de détente hors du commun à vos enfants. En plus de ça, cet objet connecté utilise la réalité augmentée lors de jeux pour permettre à vos enfants d’interagir dans un univers à 3 dimensions.

Les adolescents, quant à eux, adopteront peut-être Eon, un système permettant de rendre n’importe quel skateboard électrique. La véritable innovation de Eon Board est que le système est compatible avec presque tous les skateboards classiques. Il est donc tout à fait possible de doter votre planche à roulettes préférée d’un moteur. Et pour tenter d’augmenter encore un peu l’autonomie de l’engin, la technologie utilise la force du freinage pour se recharger.

Des outils pour faciliter le quotidien des plus grands

Pour les familles, le rafraîchisseur d’air écologique Geizeer allégera les chaudes journées d’été. En effet, le petit cube est en réalité un mini climatiseur portatif très simple donc à transporter. Encore plus, il est écologique : grâce à un bloc réfrigérant doté d’une autonomie de quatre heures et à un simple ventilateur, il diffuse de l’air frais à 360°. Sa charge s’effectue via un port USB.

Encore plus d’objets à découvrir ici : https://pulse.edf.com/fr/planete-progres-un-projecteur-intelligent-une-hydrolienne-et-un-skateboard-electrique

UN EXOSQUELETTE POUR REDONNER PLUS DE LIBERTÉ À CEUX QUI NE PEUVENT PLUS MARCHER

Lauréat de l’édition 2014 des prix EDF Pulse, le projet de “jambes robotisées” de Wandercraft porrait bientôt révolutionner la vie des personnes à mobilité réduite.

Après trois années d’expérimentation, l’exosquelette a été présenté officiellement le 9 juin dernier à Paris. Beaucoup de chemin a été parcouru depuis le premier lauréat Santé des Prix Pulse en 2014. A cette époque, l’idée est présentée par trois étudiants de Polytechniques. Trois ans plus tard, l’entreprise compte 25 collaborateurs et a levé près de 4 millions d’euros en un an.

Le concept : des nouvelles jambes pour ceux qui en ont besoin !

Il s’agit en fait d’une alternative aux fauteuils roulants, soit 35 kilos de technologie qui permettent de “redonner des jambes aux personnes à mobilité réduite”. Composées de 12 moteurs, ces jambes artificielles commandent chacune une articulation. Ce prototype promet une liberté de mouvement bien plus grande que les concurrents actuels, limités eux à 4 moteurs.

L’objectif est d’offrir la possibilité à l’utilisateur de se lever, de s’asseoir, de marcher dans toutes les directions et de monter quelques marches en toute autonomie

exosquelette

Résultat : une marche fluide et intuitive

« Une marche plus fluide et plus intuitive, le tout grâce à un dispositif plus léger », indique Matthieu Masselin, directeur général adjoint de Wandercraft. Contrairement aux exosquelettes actuels, celui-ci est capable de se rétablir en cas d’obstacles, de franchir une marche ou un trottoir. De quoi renforcer l’autonomie des utilisateurs, à commencer par les paraplégiques et toutes les personnes atteintes de maladies dégénératives : myopathie, sclérose en plaques…

Avant la fin de l’année, les premiers tests auprès de patients se feront dans un ou deux centres de soins, au rythme de deux heures par jour pendant six semaines. Ce sera alors l’heure de vérité et des ultimes réglages, grâce au retour d’expérience des personnes dépendantes mais aussi du personnel médical accompagnant.

Cela nous permettra de rendre plus mature encore notre technologie, témoigne Nicolas Simon, président de Wandercraft. Ensuite, il nous faudra faire la preuve de l’intérêt thérapeutique lors de la phase d’essai clinique (meilleure vascularisation, amélioration du transit intestinal, lutte contre l’ostéoporose…)”. L’objectif est de commercialiser les premiers appareils dès la fin 2017.

Source de l’article : https://pulse.edf.com/fr/lexosquelette-de-wandercraft-prend-son-elan

Un drone pour capturer les moustiques

drone-zika

Des chercheurs américains ont collaboré avec le géant Microsoflt Tech pour élaborer un drone quadriturbine équipé d’un appareillage pour capturer les moustiques. Cet objet connecté a pour objectif de lutter contre les maladies infectieuses émergentes avant qu’elles ne se transforment en épidémies.

Le projet s’appelle Premonition et il a été lancé pour dépister les maladies se propageant dans la nature. Pour répondre à cela, les ingénieurs de Microsoft ont mis au point un piège capable d’identifier les espèces de moustiques et d’enregistrer lorsque l’un de ces insectes a été capturé. L’insecte pris au piège reçoit une lumière infrarouge. Lorsqu’il s’agit d’une espèce connue pour transmettre le virus du Zika ou une autre maladie, une alerte est directement envoyée aux centres de santé les plus proches. Si le moustique en question n’est pas dangereux, il est relâché automatiquement.

Ces objets connectés sont conçu pour fonctionner pendant plus de 20 heures dans des environnements chauds et humides.

Ethan Jackson, le responsable du projet chez Microsoft explique que ce dispositif a été conçu lors de l’épidémie d’Ebola en 2015. Les chercheurs souhaitaient en effet tenter d’enrayer l’émergence de maladies infectieuses survenues rapidement et sans préavis dans certaines régions.

Ces drones pourraient aider les scientifiques à comprendre la façon dont les maladies se transforment en épidémies, mais aussi à classer les maladies qui risquent de se propager localement et donc de les anticiper.

Source de l’article : http://www.up-magazine.info/index.php/technologies-a-la-pointe/technologies/6050-microsoft-lance-des-drones-contre-le s-moustiques-porteurs-de-zika

Les objets connectés au service du logement intelligent de demain

Lors de notre premier projet autour des Objets Connectés vous étiez très nombreux à nous parler des objets que vous aimeriez utiliser chez vous pour toujours plus de bien-être et de maîtrise de votre consommation. Et la diversité de vos propositions s’inscrit complètement dans la dynamique de croissance de ce marché porteur. En effet, d’après une étude publiée récemment, dans moins de 5 ans, chacun d’entre nous aura à ses côtés entre 5 et 7 objets connectés.

De la voiture, à la maison, en passant par la ville connectée, l’Internet des objets (IOT pour Internet Of Things  en anglais) représente un véritable potentiel à court terme puisque le marché pourrait atteindre jusqu’à 29 milliards d’appareils connectés d’ici 2020.

L’infographie réalisée par Bouygues Télécom nous permet d’apprécier la place que prend le “logement connecté” dans cette dynamique. Ce logement intelligent, cette dynamique Smart Home, qui intègre des technologies communicantes permet notamment d’automatiser certains des usages quotidiens mais également d’offrir davantage de sécurité, de bien-être ou encore d’économies d’énergie.

C’est un véritable point d’intérêt pour une majeure partie des français puisque selon l’infographie, plus de 7 personnes sur 10 ont déjà entendu parlé de logements connectés et que 7 personnes sur 10 pensent que cette automatisation leur permettra de gagner du temps, d’être plus efficace au quotidien.

En filigrane, c’est la question de la data qui est centrale également puisqu’on estime que 90% des données générées par ces objets connectés et par l’IOT en général ne sont pas exploitées…

C’est un sujet que beaucoup d’acteurs prennent en considération pour accompagner des évolutions qui sont simplement en train de révolutionner nos façons de vivre, de communiquer, au sein même de nos foyers. Un sujet sur lequel nous ne manquerons pas de revenir sur EDF Pulse & You !

 

INFOGRAPHIE-DP-BI-4_0

 

La douche qui vous fait économiser l’eau

hydrao

Hydrao est un pommeau spécial pour une douche intelligente. Il indique le nombre de litres d’eau utilisés en temps réel, grâce à un éclairage de couleur.  Le but : inciter chacun à limiter sa consommation pour le bien de la planète.

L’objet “made in France” a été lancé à Grenoble par un ingénieur sensibilisé à la question du gaspillage de l’eau après avoir vu le documentaire « la soif du monde » de Yann Arthus-Bertrand.

Le pommeau est complètement standard et se fixe sur votre tuyau de douche comme n’importe quel autre pommeau. Evidemment, économie d’énergie oblige, il n’utilise pas de pile ! L’énergie nécessaire à l’éclairage des LEDs et au fonctionnement de l’électronique est fournie par le mouvement de l’eau, grâce à une petite turbine, à la façon d’une centrale hydroélectrique.

Hydrao est particulièrement adapté aux enfants et aux adolescents, car il est ludique. C’est l’occasion de leur apprendre qu’une douche, c’est en moyenne 80 litres d’eau en 5 minutes, pour un coût moyen de 50 centimes. Ça peut paraître peu, mais à la fin de l’année, pour une famille de 4, des économies raisonnables peuvent représenter 250 € par an, d’après les calculs de l’inventeur.

La douche peut aussi se connecter à internet pour des fonctions évoluées : on peut alors changer les seuils d’alertes et les couleurs, mais aussi enregistrer ses économies pour les publier fièrement sur internet.

Un drone qui veille sur la maison en votre absence

drone-maison

Sur la campagne imaginer l’objet connecté le plus utile chez vous”, vous êtes nombreux à nous parler de la sécurité de la maison. D’ailleurs 24% d’entre vous ont répondu que la sécurité est le domaine le plus important pour les objets connectés.

Nous vous proposons aujourd’hui une innovation étonnante. Pourquoi ne pas faire surveiller votre maison en votre absence par un drône connecté ?

 

C’est ce que vous propose Eighty Nine Robots, une start-up de la région de Chicago. L’aéronef est piloté via le réseau Wi-Fi à partir de votre smartphone, quel que soit l’endroit où vous vous situez dans le monde.
Vous pouvez alors voir à distance tout ce qui se passe dans votre maison. L’autonomie de la batterie est limitée à 5 minutes, mais l’engin gère tout seul ses besoins en énergie en rentrant à la base avant de se retrouver à sec.

 

L’avantage produit, c’est certainement son prix, en dessous de 100 €. Mais il s’agit d’un robot volant fragile, à ne pas emmener à l’extérieur. Il n’y résisterait pas.

Le drone serait-il le chien de garde de demain ?

Quand les objets connectés deviennent de plus en plus design

Tous les jours nous parlons objets connectés avec vous et vous nous remontez un point majeur : 73% d’entre vous pensent que le design d’un objet connecté est important !

En effet, quand elle pénètre dans la maison, la technologie doit se faire discrète pour vous séduire. Personne n’a envie de contrôler sa maison intelligente avec un tableau de bord d’usine sidérurgique 🙂

Chaque dispositif prévoit déjà son interface de contrôle, que ce soit un éclairage connecté ou un audio multiroom. Mais justement, le besoin d’avoir toujours un smartphone à disposition pour simplement allumer la lumière peut-être agaçant. Sans compter qu’il faut à chaque fois lancer l’application avant d’accéder aux commandes.

Des anciens de Mozilla Firefox se sont donc attelés à faire mieux et proposent Sense, un objet qui vous écoute et vous regarde, et peut interpréter des gestes simples et des commandes vocales pour contrôler tous les appareils connectés. Et le vrai plus de Sense, c’est qu’il ne dénature pas la décoration de votre salon.

Il est équipé d’une caméra vidéo grand angle et haute définition, capable de vous observer, et d’un micro pour vous écouter. La caméra sert aussi à la vidéo-surveillance, pour enregistrer les images de votre logement, même la nuit.

objet-connecte-design

Il sait aussi définir des scénarios en vous regardant vivre et en vous imitant. Par exemple, si votre bébé commence à pleurer, Sense va baisser la musique et déclencher une caméra vidéo dans sa chambre pour que vous puissiez jeter un coup d’oeil sur votre écran, parce que c’est ce qu’il a appris à faire.

Le petit monde du crowdfunding ne s’y est pas trompé : en un seul jour, ses concepteurs ont réussi à recueillir 90% de leur objectif sur Kickstarter.

Rendre les objets connectés toujours plus simples à utiliser mais aussi plus élégants c’est maintenant possible !

Et si les objets connectés refusaient de nous servir ?

Ces derniers jours vous êtes nombreux à vous êtes exprimés sur la campagne « Quel serait l’objet connecté le plus utile chez vous ? »

Savez-vous que les objets connectés génèrent des problématiques d’ordre éthique ? En effet ils  peuvent contenir une immense quantité d’informations sur leurs utilisateurs et être programmés en fonction de ces informations. Cela suscite alors des questions et réflexions sur leurs usages … 

Nous avons donc décidé de vous y sensibiliser en partageant avec vous un projet artistique qui s’inspire des décisions plus ou moins éthiques que prennent désormais les machines qui nous entourent..
Découvrez alors le ventilateur connecté qui décide s’il a envie de vous rafraîchir ou non…

Pour en savoir plus cliquez ici 

Nouveau projet : proposez vos idées pour un thermomètre innovant

Hector, le petit thermomètre connecté voudrait avoir votre avis sur son utilisation.

Nous venons tout juste de lancer notre deuxième concours à idées autour de l’utilisation d’Hector, LE thermomètre connecté équipé de capteurs et connecté à un Iphone ou Ipad. Véritable station météo nouvelle génération, Il vous informe sur la température ainsi que le taux d’humidité d’un lieu.

Aujourd’hui, nous voudrions savoir ce que vous feriez d’Hector. Comment celui-ci pourrait améliorer votre bien-être au quotidien ? Voudriez-vous plutôt l’utiliser à l’intérieur ou à l’extérieur ?

Nous attendons vos idées ici

Lâchez-vous et tentez de remporter les cadeaux mis en jeu. En plus, les 100 premiers participants pourront tester chez eux Hector en avant-première (sous réserve d’être équipé d’un Iphone).

grand-hector-blog